Nous vous annonçons officiellement, la ré-ouverture d'Eviala !

N'hésitez pas à vous inscrire ou refaire une fiche de présentation.
Pleins de personnages sont disponibles et un nouveau contexte est mit en place.
N'hésitez pas à allez le lire.

Partagez
 

 Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Aster




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeDim 30 Jan 2011 - 2:15

Aster marchait au milieu de la ville, entouré de gens plus primitif les uns que les autres. Mais il ne prêtait pas attention aux gens, il ne comprenait même pas ce qu'ils pouvaient bien raconter de tout façon. Ici, il semblait que la « mode » soit à l'égyptienne. Et d'après ce qu'Aster avec comprit c'était qu'il devait aller voir la reine pour espérer y voir plus claire sur la situation, à moins qu'elle n'envoie des soldats lui trancher la tête. Mais pour le moment, c'était le cadet des soucies d'Aster, de plus il n'avait aucune envie de revenir dans son monde pour le moment. Et d'après ce qu'avait put en déduire son esprit scientifique, ces terres se situaient dans une dimension siamoise de la sienne, tout en affichant à l'entré de ce monde une variation de l'espace temps.

-Quel chaleur!

Et oui un autre détaille qu'Aster avait faillit oublier. Dans son monde, la température était constante dans la grande tour Elohim. Ni trop froide, ni trop chaude, mais ici le lieux était très proche du désert et donc suffocante en rapport de ce que le surfacien avait l'habitude de supporter, mais il se rassura en affirmant que l'intérieur du palais serait sans doute plus frais.
Finalement, il parvint à arriver dans le palais. Mais la chaleur ne s'en trouvait pas diminuer du tout! Le pauvre scientifique aurait donner n'importe quoi pour avoir un ventilateur portable sous la main, ou des glaçons, un réfrigérateur, une canette de limonade, ou même de thé glacée. Mais très vite il oublia ce problème lorsqu'il garde du palais arriva vers lui. Et comment ça à lui parler.
Pour faire simple, Aster comprit ce que voulait l'homme, inutile de parler la langue, quand quelqu'un point une arme sur vous, le message est claire. Alors Aster tenta l'impossible, communiquer avec le soldat primitif. Parfois, il est plus simple de mettre un homme hors jeu que de parler avec lui. C'est avec un échange de gestes, d'égyptien antique, apprit à Elohim, et d'onomatopées que les deux hommes se comprirent enfin. Alors le soldat mena le jeune scientifique jusqu'à la salle du trône.

Aster resta pétrifié devant Hénoutsen. Non pas par peur, mais il était stupéfié par la beauté de la créature, comme foudroyer sur place, il ne pouvait détacher son regarde de celle-ci. Mais le scientifique n'avait même pas fait attention au corps très avantageux de la demi-déesse, mais il avait regardé ses yeux. Ces magnifiques yeux, aussi étincelant que la vérité ultime. Il ne fit même pas attention à l'échange du soldat qui rebroussait à présent chemin et de la reine.
Alors que sa pensée et raison hurlait « Reste pas bouche bée, tu as l'air complétement débile », son cœur lui hurlait un seul mot « Sublime ». Il ne sait pas combien de temps il resta à admirer la demi-déesse avec le regard d'un homme qui serait prêt à détruire sa propre âme et pactiser avec la plus immonde créature pour plaire à la femme de ses rêves. Il ne s'aperçut qu'il ne comprenait qu'une fois qu'il avait prononcer des mots de sa pensée.

-Il n'y a pas de mot assez fort dans n'importe quel langage pour décrire une divine magnificence aussi grandiose.

Ce n'est qu'après avoir dit cela qu'il comprit enfin qu'il avait parler la langue local. Son teint pâle vira soudainement au rouge, à moins que ce ne soit la chaleur des lieux?

-Je....Veillez m'excusez, ces pensées m'ont échappées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hénoutsen




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeMer 2 Fév 2011 - 21:14

Des trois pays qui composent Eviala, le Pharaonat du Noun, mon royaume, est sans contexte le plus chaud de tous... Son paysage, constitué principalement de déserts torrides écrasés sous un impitoyable soleil de plomb, jouxte de près les villes où l'ambiante canicule n'est que légèrement moins forte. Avec le temps, les autochtones ont fini par s'habituer à cette chaleur et la ressentent moins... Ce qui n'est pas le cas des étrangers Jupitériens ou Olympiens, pour qui la traversée du Pharaonat est parfois un supplice ! Mais en ce qui me concerne, la chaleur ne m'a jamais affectée : en tant que fille de Rê, et puisque je suis capable de canalyser l'énergie solaire à travers mon corps pour la projeter ensuite comme bon me semble, il aurait été ridicule de me voir souffrir de la canicule. Cela étant dit, j'appréciais particulièrement la petite brise fraîche que me procuraient, à l'aide d'éventails formés de grandes feuilles de palme, les deux esclaves se tenant de chaque côté de mon trône. L'un d'entre eux tourna alors la tête vers moi et, sans cependant oser me regarder dans les yeux, m'adressa la parole d'une voix timide.

- Euh... Ma... Ma reine ? demanda-t-il.
- Oui, Tjaynéfer ? répondis-je sans le regarder.
- Euh... Voilà... Je me demandais... Puisque vous êtes la fille de Rê et que la chaleur ne peut pas vous affecter... Pourquoi voulez-vous être ventilée de la sorte ?

Je souris en entandant sa question... Ce n'était pas la première fois que l'on me demandait ça et j'allais lui donner la même réponse que celle que j'avais déjà donné à tous les autres.

- As-tu déjà fait l'amour, Tjaynéfer ? demandai-je en tournant la tête vers lui.
- Oh ! Euh... Ou... Oui, ma reine ! répondit-il, gêné, en rougissant.
- L'as-tu fait pour procréer ?
- Pour ?... Non, pas du tout.
- Pourquoi, alors ?
- Bah, euh... Parce que... C'est agréable ?
- Exactement ! On s'accouple pour procréer mais aussi parce que c'est agréable, et ce même si on ne veut pas avoir d'enfant. Et moi, j'aime que tu me ventiles parce que je trouve ça agréable, même si je n'en ai pas physiquement besoin !
- Oooh, je comprends !

Un sourire étira mes lèvres et je fixai du regard la fresque murale se trouvant en face de moi, au-dessus de la porte d'entrée de ma salle du trône. Cette fresque représentait mon père, Rê, accompagné d'Anubis, qui récupérait mon couffin auprès de ma mère mortelle, à Cynopolis. Ah, ma mère... J'aurais aimé mieux la connaître de son vivant. Mais hélas, lorsque l'on est immortel, on est voué à voir s'éteindre tous les êtres chéris tôt ou tard. Fermant les yeux, je tentai de me remémorer les moments trop brefs que j'avais pu passer avec elle durant ma petite enfance, il y a près de 5000 ans... Mais c'était si loin, si flou ! Les bruits de pas lourds d'un de mes gardes, accompagnés d'autres pas plus légers, me ramenèrent au moment présent. Je rouvris les yeux et reconnus Adjib, l'un de mes plus fidèles serviteurs, un ancien soldat dont le corps musclé parcouru de cicatrices renfermait néanmoins un cœur d'or. Je ne pus cependant pas mettre de nom sur le visage du jeune homme qui l'accompagnait mais, à son accoutrement et à son visage étranger, je l'identifiai comme étant probablement un Surfacien... Et Adjib allait bien vite me donner raison sur ce point. Posant un genou à terre, il s'adressa à moi sans oser me regarder en face, lui non plus.

- Ô ma reine ! Je t'amène ici ce jeune étranger qui a demandé à te voir. Il ne parle pas très bien notre langue, aussi n'ai-je pas fort bien saisi la raison qui l'a amené à souhaiter te rencontrer en personne.

Mon regard passa d'Adjib à l'étranger, qui fixait sur moi des yeux à la fois curieux et émerveillés... Et ce jeune homme, lui, osait me regarder en face, chose fort rare parmi mes sujets. J'avais donc ainsi la confirmation qu'il n'était pas du coin, aucun homme en-dehors de mes plus proches sujets n'osant en effet poser le regard sur mon visage, de peur de m'offenser.

- Adjib... Quand tu dis qu'il ne parle pas très bien notre langue, fais-tu référence à l'égyptien ou à l'evialan ? demandai-je au garde.
- Lorsqu'il est arrivé, je l'ai interpellé en evialan mais il n'a pas semblé comprendre... Il a alors baragouiné un peu d'égyptien pour me faire savoir qu'il tenait à te rencontrer.
- Hmm, je vois... Cela ne serait pas le premier Surfacien à arriver ici sans grande maîtrise de notre langue. Quoiqu'il en soit, je vais voir ce que je peux faire de lui. Tu peux disposer, Adjib.
- Oui, ma reine.

Sur ces mots, le garde se releva et, après m'avoir respectueusement saluée, il tourna les talons et retourna à son poste. Je reportai alors mon attention sur le jeune homme, qui me regardait les yeux écarquillés et la bouche bée. Il ressemblait à un poisson hors de l'eau... Ses lèvres se mirent soudain à trembler et, sans ciller, il se mit à parler.

- Il n'y a pas de mot assez fort, dans n'importe quel langage, pour décrire une divine magnificence aussi grandiose ! s'exclama-t-il en égyptien -avec toutefois un fort accent étranger- sans même changer l'expression de son visage, comme s'il était dans un état second.

Mais ces paroles prononcées, il parut revenir à lui et sa face prit une forte teinte pourpre. Mes deux esclaves, qui continuaient à me ventiler, fixaient sur lui un regard interloqué, l'air de se demander ce que voulait ce gugusse vêtu à la mode du "Monde des Fous", comme on l'appelait ici.

-Je....Veuillez m'excusez, ces pensées m'ont échappé, bredouilla-t-il en baissant les yeux, rouge de honte.

Haussant un sourcil, je me penchai en avant.

- Ainsi, tu parles vraiment l'égyptien..., dis-je doucement à son adresse d'une voix encore un peu surprise.

Cela était en effet fort peu courant de voir un Surfacien maîtriser ma langue... Car autant le Grec et le Latin ont sû perdurer jusqu'à être toujours enseignés dans l'autre monde, autant l'égyptien antique, lui, reste obscur et mal connu. Je me levai et m'avançai doucement vers l'étranger, descendant les marches qui le séparaient de mon trône. Mes deux esclaves me suivirent tout en continuant à me ventiler mais je leur fis signe que cela n'était plus nécessaire. Lorsque j'arrivai devant le Surfacien, je lui posai une main sous le menton et lui fis relever le visage, afin qu'il puisse me regarder en face.

- Est-ce que tu comprends ce que je dis ? lui demandai-je en égyptien, articulant soigneusement mes mots tout en désignant ma bouche à l'aide de mon autre main.

Car si vivre à Eviala sans maîtriser l'evialan était une chose compliquée mais faisable, y vivre sans même parler le grec, le latin ou l'égyptien était en revanche impossible. Cela pouvait s'apprendre mais, pour que je puisse en parler à cet étranger, il fallait d'abord que je m'assure qu'il soit capable de saisir le sens de mes paroles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aster




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeJeu 3 Fév 2011 - 21:13

-Ainsi, tu parles vraiment l'égyptien...

Alors la demi-déesse s'approcha depuis, et Aster tenta de contrôler ses pulsions. « Les sentiments sont des réactions éléctro-chimique de ton cerveau, les sentiments sont des réactions éléctro-chimique de ton cerveau, les sentiments.... », mais la main de la déesse le toucha au menton et lui fit relever la tête, le forçant à la regarder droit dans les yeux.

-Est-ce que tu comprends ce que je dis ?

La déesse accompagna ce qu'elle disait de gestes simple à comprendre. Aster se sentait légèrement insulté par le fait qu'elle le prenne pour un ignorant, mais il ne devait pas oublier qu'elle était Reine. Et sa beauté apaisa immédiatement le scientifique qui ne pouvait dès à présent plus lui en vouloir. Cette étrange « créature » comme l'aurait nommé un scientifique était très séduisante, elle captivait Aster à un point qui était au delà de la simple considération.

-Je comprends votre Altesse. Je sais aussi parler Latin et Grec antique. Qui sont deux langues mortes avec la votre. Jusqu'à aujourd'hui du moins. Comme vous devez surement le savoir votre altesse, je viens de ce que vous appelez la surface.

Il s'attarda à l'architecture de la pièce, les égyptiens de l'antiquité ont toujours été de grands architectes. Mais Aster regarda les deux esclaves, dans son monde, malgré tous ses défauts, l'esclavage était abolie depuis des siècles. Le jeune scientifique regarda la demi-déesse et continua.

-Je viens d'Elohim. Une gigantesque tour de plus de vingt mille mètre d'altitude. Si votre palais déjà grandiose fait environs cent mètres de hauteur, alors la hauteur de cette tour fait environs deux cent fois la hauteur de votre palais. De quoi dépasser plusieurs fois l'olympe et toucher le toit du monde.
J'y ai apprit tout ce que je sais. Vos langues, l'histoire de l'humanité, les mathématiques, et les sciences. Si vous souhaitez tous savoir, et avec tout mon respect, là d'où je viens, les dieux n'existent plus, les humains ne prient plus. Les monarchies se sont écroulés, aucune lignée royal.
Nous manipulons des armes de guerre capables de raser un pays en quelques instant. Mais la science nous a aussi permis de rallonger la vie de plusieurs dizaines d'années, de faire du travail de la terre une activité florissante, nous savons fertiliser les terres, même créer des humains de manière artificiel. Tirant de l'énergie du soleil et de notre lieu de vie, capable de créer un second soleil si nous le souhaitions, de marcher sur la Lune, ou même Mars.


Il marqua une pause, il ne souhaitait pas impressionner la jolie reine, car la suite n'était pas très réjouissante.

-Mais l'humanité à maintenant tendance à se prendre pour des dieux. Notamment ceux vivant à Elohim, qui possèdent des aptitudes que votre peuple qualifiait d'étrange. Ces « pouvoirs » nous ont monter à la tête, si bien que certaines personnes se sont mise à nous élever au rang de divinités. Du haut de cette tour où la terre semble si lointaine, et les êtres qui la peuple si insignifiant. Au point que depuis notre enfant on nous vénèrent, au point que l'on pense réellement être un dieu.
Alors que l'on est qu'un usurpateur incapable de sauver une poignet de pauvres gens. Chasser les dieux, prendre leur place, et finalement n'être que des incapables. C'est pathétique n'est-ce pas? C'est mon monde. Un monde où l'humanité, où les mortels sont à la frontière d'un pouvoir quasi-divin, et pourtant incapable de l'utiliser pour le bien de leurs semblables.


Aster était surprit de s'être confié aussi facilement à une inconnu, et cela se voyait. Jusqu'où cette femme avait-elle emprise sur lui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hénoutsen




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeDim 6 Fév 2011 - 19:21

Le jeune homme parut dérouté lorsqu'il eut à me répondre... Mais, à ma grande surprise, il m'adressa la parole dans un égyptien pratiquement impeccable, même s'il semblait hésiter par moments.

-Je comprends, Votre Altesse. Je sais aussi parler Latin et Grec antique. Qui sont deux langues mortes avec la vôtre. Jusqu'à aujourd'hui du moins. Comme vous devez surement le savoir, Votre Altesse, je viens de ce que vous appelez la "surface", me répondit-il d'une voix lente, comme s'il se concentrait sur les mots qu'il devait employer.

Il se tut alors et détacha son regard de mon visage afin de contempler la pièce dans laquelle nous nous trouvions... Il semblait en admiration devant l'architecture de mon palais mais, lorsque sa vue se posa sur mes deux esclaves, il parut... Troublé. Légèrement outré, peut-être ? Il me regarda à nouveau en face et, prenant son inspiration, il entreprit de me raconter son histoire, que j'écoutai avec attention. Il évoqua l'actualité du monde d'où il venait, me parla des avancées de la science, que les gens d'En-Haut élevaient pratiquement au rang de religion et, enfin, me parla de sa vie dans cette tour mystérieuse, "plus haute que l'Olympe et deux cent fois plus grande que mon palais". Son récit terminé, il reprit son soufle et me regarda, comme surpris lui-même par la longueur de cette tirade qu'il venait de sortir aussi spontanément. Faisant quelques pas en arrière, je regardai avec une curiosité grandissante ce jeune humain...Il n'était pas le premier Surfacien à arriver sur mes terres, mais il était assurément le premier à me raconter pareille histoire... Disait-il la vérité ? fixant mon regard dans le sien, je repris la parole.

- De nombreux habitants de la Surface ont foulé ce monde avant toi. Tu es loin d'être le premier à arriver ici mais jamais auparavant je n'avais entendu un tel récit... Tu es le premier à mentionner cette... "Tour Elohim", tu dois venir d'un futur plus lointain que la plupart des autres Surfaciens récents... Mais cela n'a que peu d'importance. Les distorsions de l'espace-temps entre ton monde et le mien peuvent parfois jouer des tours, comme le prouve ta présence en ce lieu. Cela dit, il y a bien un point commun entre ton récit et celui que m'a fait le dernier étranger à être arrivé ici..., dis-je sans le quitter des yeux.

Sur ces mots, un sourire en coin étira mes lèvres et je repris la parole d'un ton amusé.

- Ce point commun, c'est que c'est toujours autant le bordel dans ton monde ! dis-je d'une voix amusée en croisant les bras.

Ces mots prononcés, je remontai vers mon trône et, tout en gravissant les marches, à reculons pour garder l'humain dans mon champ de vision, je pris à nouveau la parole.

- Des guerres, des rois disparus et des illuminés qui se prennent pour des dieux autoproclamés... Triste destin que celui de la Surface ! En près de deux mille ans d'existence, jamais Eviala, notre monde, n'a connu de tels désastres ! Mais cette science que tu chéris, crois-tu qu'elle a encore sa place ici ? Vos machines de guerre si meurtrières, face à la puissance de nos dieux, seraient réduites en poussière ! Votre science rallonge la vie des gens ? Et alors, nos médecins en font tout autant ! Vos cultures sont florissantes ? Face à la beauté des Plaines Verdoyantes, elles sembleraient décadentes ! Et si des hommes artificiels vous vous glorifiez de créer, sache que nos dieux font de même toute la journée ! m'exclamai-je avant de reprendre place sur mon trône une fois cette longue tirade en vers prononcée.

Je poussai alors un léger soupir, regardant cet humain qui, fort de ses connaissances, ignorait pourtant encore à quel point le mot "science" signifiait peu de choses ici, à Eviala. Je me tournai vers l'esclave à ma droite et je m'adressai à lui.

- Hamosis... Je veux que tu ailles chercher mon narguilé, les herbes que l'on sert d'habitude aux Surfaciens et que tu montes le tout dans ma chambre !
- Bien, ma reine !

Sur ces mots, l'esclave déposa sa feuille de palme à côté de mon trône et s'éclipsa dans une pièce voisine. Je reposai alors le regard sur le nouvel arrivant.

- Mais je manque à tous mes devoirs, humain, je ne t'ai même pas demandé ton nom ! Je suis Hénoutsen Première, souveraine du Pharaonat et fille de Rê. Lorsque mon esclave reviendra, tu me suivras dans ma chambre et nous pourrons commencer le rituel ! dis-je en croisant les jambes, cuisse gauche sur cuisse droite.

C'était la tradition... A chaque fois qu'un Surfacien arrivait à Eviala, il était de coutume que le dirigeant du royaume concerné lui offre de ces herbes, qui pouvaient être consommées de n'importe quelle façon... Ici, au Pharaonat, on les fume. J'espère que cela n'allait pas trop donner la nausée à ce nouveau venu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aster




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeMar 8 Fév 2011 - 18:57

Aster écouta la reine faire sa tirade qui semblait surtout destinée à rabaisser le monde d'où il venait. Mais le jeune scientifique ne s'en offusqua pas, et puis il ne pouvait pas se permettre d'avoir la maîtresse de ce pays à dos, il prendrait trop de risque en faisant cela. Mais il tenait à éclaircir certains point. Puis Hérousten envoya un esclave chercher des herbes, mais Aster espérait qu'il ne s'agissait pas de drogues.

-Je suis le scientifique Liev Aster, Altesse.
Lorsque je parlais de culture, cela signifiait que je parlais de.... mœurs. Nous partageons nos légendes, nos mythologies, nos savoirs. Et si je puis me permettre, ce ne sont pas vos dieux qui rendent les femmes enceintes, sauf bien-sur en ce qui concerne les demi-dieux. Je ne nie pas qu'ils possèdent de grands pouvoirs, mais le fait qu'ils possèdent un total contrôle sur les mortels est très, disons que les gens de mon monde n'ont pas apprécié, et les ont donc chassé. Car si vos dieux ont créé ce monde, c'est parce qu'ils fuyaient le notre. Non?
Mon monde possède des défauts, c'est indéniable, mais rien n'est parfait, pas même vos dieux. La preuve, même après leurs départs, nous avons continuer notre vie sans eux.
De plus sans vouloir vous offenser, nous avons abolie l'esclavage depuis fort longtemps. Il existe certes toujours des discriminations, la nature humaine est faite ainsi. Mais notre science ne servait pas qu'à rayer nos ennemies de la carte, elle permettait aux bâtisseurs de travailler plus facilement, vos pyramides son impressionnante, mais une tour plus haute que l'olympe l'est tout autant. Dans notre monde, les esclaves ne sont pas, ceux qui construisent sont payer pour cela.


Il marqua une pause, c'est une question qui valait le détour, une question existentiel.

-Nous ne sommes que des insectes en comparaison de vous, notre durée de vie vous est insignifiante. Mais j'ai une question, que tirez vous de votre immortalité au final? Finir par vous lasser de votre amour, au point de vouloir le plaisir de la chaire plus que le cœur d'une personne. Les misérables insectes ont ce que vous n'aurez jamais, une vie remplie et heureuse aux cotés de la personne que l'on aime jusqu'à notre dernier soupire. Alors que les dieux enchaines les conquêtes par simple « divertissement ». Votre immortalité entraine la lassitude, au point que l'amour disparaisse, que les dieux enchainent les conquêtes par errance et ennui. Être amoureux, ce n'est pas simplement partager une couche, c'est aussi soutenir la personne, l'aider, partager les bons moment comme les mauvais.
J'ai apprit que vous étiez une demi-déesse. Fille de Rê et d'une mère mortelle. N'est-ce pas douloureux de perdre un parent? Vous souvenez vous des enseignements de votre mère? Ou bien l'éternité a-t-elle déjà commencé à vous faire oublier vos êtres chère, vous faire oublier votre propre mère, celle qui vous a donné la vie?
A quoi bon être immortel, si c'est pour souffrir?


Suite à cela Aster garda le silence, attendant la réponse de la demi-déesse et le retour de l'esclave. Il était calme, mais on voyait qu'il avait plus pitié des immortels qu'une vénération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hénoutsen




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeVen 18 Fév 2011 - 22:05

J'écoutai patiemment le jeune Mortel prononcer sa longue réplique... Le jugement qu'il porta sur notre immortalité, bien que pas tout à fait exact, était assez proche de la réalité mais en revanche, la première partie de sa tirade comportait nombre d'erreurs. Comment s'en étonner ? Que pouvait-il bien savoir de notre monde, lui qui venait à peine d'y débarquer ? Redressant la tête, que j'avais appuyée sur mon poing pour écouter l'humain, je repris la parole, cette fois-ci sans faire de rimes inutiles.

- "Fuir", dis-tu ? Mais nous n'avons pas fui ton monde ! Si cela ne tenait qu'à nous, mon père et ses semblables régneraient encore dans les cieux du monde d'En-Haut. Ce sont vous, peuples de la Surface qui, en renonçant peu à peu à votre foi polythéiste pour adopter un Dieu unique, avez provoqué le départ des divinités anciennes. Et considérer que les Mortels nous ont chassés parce qu'ils n'appréciaient pas notre soi-disant "conrôle" sur leur existence n'a pas de sens car, en adoptant cette divinité nouvelle qu'ils vénérent aujourd'hui, on peut dire qu'ils sont, en somme, tombés de Charybde en Scylla* ! Et si vous avez en effet continué votre vie sans nous... Dans quel état l'avez-vous fait ? Au lieu de progresser, vous avez régressé, vous avez jeté aux oubliettes tous les savoirs ancestraux que les illustres grecs, ancêtres des Olympiens, avaient accumulés ! Une paix deux fois millénaire règne ici, à Eviala, tandis que votre monde à vous est en permanence rongé par la guerre et la discorde ! Certes, aujourd'hui, la Surface dispose de savoirs impressionants... Mais en fait-elle réellement bon usage, là est toute la question !

Ces mots prononcés, je m'interrompis et m'appuyai contre le dossier de mon trône en laissant échapper un soupir las. Guerre et insanité aux quatre coins de la Terre, voilà ce que les religions nouvelles avaient apporté aux humains. Eviala restait le dernier havre de paix au monde... Et voilà que ce Mortel débarquait ici et se mettait à critiquer ce paradis perdu ! Cela m'agaçait, mais je ne le laissai pas transparaître et mis cela sur le compte de l'ignorance de cet être pourtant si savant. Je repris ensuite la parole, me penchant de nouveau vers lui.

- Et pour ce qui est de l'amour... A vrai dire, il ne s'agit nullement de lassitude de notre part mais de déni pur et simple. Mon père a aimé une mortelle, de même que j'ai moi-même vécu une histoire merveilleuse voici plusieurs siècles avec un héros Olympien. Mais le Temps a fait son œuvre et ces deux mortels, en cheveux blancs ont terminé leurs vies. Mais les dieux de ce monde ne recherchent pas nécessairement les "conquètes" et le "divertissement"... Il est vrai que ma mère ne fut qu'une amante d'un soir pour Rê mais moi, j'aimais Lysandre, et je l'ai aimé, lui et lui seul, pendant les soixantes années qu'a duré notre idylle. Sa mort fut pour moi un déchirement et par la suite, j'ai renoncé à l'amour de mon propre chef ! Les couples d'Immortels existent, bien sûr, mais je ne veux pas m'engager pour l'éternité. Et c'est là notre problème : on n'a pas de juste milieu, chez les dieux ! Soit on aime un mortel toute sa vie en sachant qu'il mourra tôt ou tard, soit on prend le risque d'épouser une autre divinité, avec qui on restera même si nos rapports se gâtent ! Demande donc à Mout*, elle te le confirmera ! Et pour ce qui est de ma mère...

Je marquai une brève pause... Évoquer ma génitrice m'était toujours assez douloureux, même cinq mille ans après sa mort et la façon dont ce Mortel parlait d'elle ne me plaisait pas du tout ! Les paumes de mes mains, appuyées sur les accoudoirs de pierre de mon trône, chauffèrent sous l'effet de mon début de colère et un grésillement commença à se faire entendre tandis que des volutes de fumée grise s'élevaient discrètement d'entre mes doigts, sous le regard inquièt de mes deux esclaves.

- ...Pour ce qui est de ma mère, repris-je, sache que si sa mort m'a déchirée, je ne risque pas de l'oublier ! Et pour cause, il me suffit de demander à Anubis, mon oncle, de me laisser passer dans le royaume d'Osiris pour que je puisse rendre visite à l'âme de ma défunte génitrice à ma guise ! Mais son décès fut pour moi une terrible épreuve et si jamais tu devais à nouveau parler d'elle comme tu viens de le faire, sache que je t'enverrais la rejoindre sur-le-champ !

J'avais crié ces dernières paroles et un bruit de pierre qui éclate me résonna aux oreilles tandis qu'une vibration agitait mon bras droit... Je tournai la tête et ce que je vis confirma ma pensée : ma main droite s'était tellement chauffée au fur et à mesure que ma colère grandissait que la chaleur avait fait éclater l'accoudoir de mon trône. L'esclave qui se trouvait à côté avait heureusement vu la chose venir et sétait écarté à temps pour ne pas être touché par les fragments de pierre.

- Pfff... Quand donc vais-je réussir à contrôler ça ? soupirai-je, lassée, en regardant ma main dont la paume scintillait encore d'une lumière blanche avant de retrouver sa noirceur habituelle.

Un esclave s'approcha timidement et je me penchai afin qu'il puisse me parler au creux de l'oreille.

- Oh... Bien, merci, répondis-je à son annonce. Je me tournai ensuite à nouveau vers le Mortel : « Excuse-moi de m'être emportée, humain... Mais je ne supporte pas que l'on évoque ma mère sur un ton qui laisse penser à un manque de respect. Mon esclave ici présent vient de m'informer que le narguilé avait été apporté dans ma chambre, je vais te demander de me suivre !

Sur ces mots, je me levai et je descendis les marches qui me séparaient du jeune homme. Je me tournai vers les deux esclaves restés près de mon trône et leur ordonnai, en evialan, d'en commander un autre à un artisan de renom. Puis, une fois que je fus suffisamment proche, je tendis la main au Mortel.

- N'aie crainte, tu ne te brûleras pas... Prends ma main, je vais te guider jusqu'à ma chambre. Nous pourrons alors entamer le rituel, lui dis-je d'une voix radoucie.

_______________________________
* Charybde et Scylla : Monstres marins de la mythologie grecque. Ils auraient vécu dans les eaux du Détroit de Messine et s'attaquaient aux navires traversant leur territoire; Charybde lançait une seule attaque, qui pouvait soit épargner les marins, soit les tuer tous. Scylla, elle, tuait la moitié des marins et épargnait l'autre. "Tomber de Charybde en Scylla" est par la suite passé dans le langage courant pour signifier "aller de mal en pis".

* Mout : Épouse d'Amon, roi des dieux dans la mythologie égyptienne. Hénoutsen l'associe ici à Héra, épouse de Zeus dans le panthéon grec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aster




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeSam 19 Fév 2011 - 0:45

Ses paroles semblait avoir attisé la colère de la demi-déesse. Mais Aster se rendait à présent compte qu'il était très loin de posséder le savoir qu'il désirait, très loin. Mais il était assez intelligence pour comprendre qu'il avait oublié un précieux détaille, les dieux ont accès au royaume des morts. Comment avait-il pu oublier une chose aussi élémentaire? Mais ce qui le surprit fut la roche composant le trône qui vola en éclat, un choque thermique.
Un esclave approcha de la demi-déesse et lui murmura quelque chose à l'oreille.

- Oh... Bien, merci.

Hénoutsen s'adressa alors à Aster.

-Excuse-moi de m'être emportée, humain... Mais je ne supporte pas que l'on évoque ma mère sur un ton qui laisse penser à un manque de respect. Mon esclave ici présent vient de m'informer que le narguilé avait été apporté dans ma chambre, je vais te demander de me suivre !

Elle se leva, avançant lentement vers Aster en descendant les marches. En se tournant vers les esclaves, elle ordonna quelque chose qu'Aster ne saisit pas. Mais la logique voulait qu'elle fasse soit construire un autre trône, soit faire réparer celui-ci. Même si la première était plus probable. Une fois devant le scientifique elle lui tendit la main, et d'une voix douce lui dit.

-N'aie crainte, tu ne te brûleras pas... Prends ma main, je vais te guider jusqu'à ma chambre. Nous pourrons alors entamer le rituel.

Aster s'inclina devant elle et dit.

-Avant tout, je tiens à réparer mon erreur. Ce ne sera pas long, quelques minutes au maximum.

Le scientifique se dirigea vers des débris du trône de la demi-déesse. Il ramassa un fragment sans se soucier de l'attention que lui portait le publique. Fermant les yeux, Aster visualisa les composants de la matière, la roche. Prononçant les atomes composant le trône et leur structure. Puis il visualisa le trône comme il était à l'origine. Le reste était un jeu d'enfant, il suffisait de rétablir les liaisons entre les atomes, puis entre les molécules.
Ce qui se produisit fit faire reculer les esclaves et les sujets. Les pierres qui gisaient au sol se transformèrent en simple morceau minuscules, comme du sable, ils se dirigèrent vers leur emplacement d'origine alors qu'Aster tenait toujours la pièce manquante. Celle-ci commença à se disloquer dans les mains du mortel pour rejoindre l'emplacement qu'il manquait au trône pour être totalement recréer.
Aster respira un bon coup, l'exercice lui avait fait du bien, il avait même oublier son malaise pendant un moment. Il se tourna alors vers la déesse et prit la main qu'elle lui tendait.

-Je vous suis votre altesse.

Sur ces mots, il accompagna Hénoutsen jusque dans la chambre de celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hénoutsen




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeSam 19 Fév 2011 - 12:16

Le Mortel s'inclina poliment devant moi lorsque je lui tendis la main... Mais au lieu de prendre cette dernière, il jeta un regard vers mon trône.

- Avant tout, je tiens à réparer mon erreur. Ce ne sera pas long, quelques minutes au maximum, dit-il.

L'humain passa alors à côté de moi et grimpa les marches le séparant du siège de pierre. Il s'accroupit à côté et ramassa le morceau d'accoudoir le plus imposant avant de fermer les yeux, comme s'il se concentrait. Il se mit à marmonner des choses que je ne compris pas et, tandis que je me demandais à quel petit jeu il jouait, je vis avec stupéfaction les plus petits éclats de roche se désintégrer, se changeant en sable pour rejoindre le corps du trône. Le reste d'accoudoir qu'Aster tenait en mains subit le même sort et, lorsque tous les grains de sable furent revenus à leur place, ils se soudèrent brusquement les uns aux autres et l'accoudoir retrouva son aspect initial, comme s'il n'avait jamais été brisé. C'était incroyable ! Et j'avais moi-même du mal à croire qu'un simple Mortel possédât de tels pouvoirs. Le jeune prodige redescendit alors et prit ma main en souriant.

- Je vous suis votre altesse ! dit-il sans se départir de son sourire.
- Ah, oui... Eh bien, tu sembles posséder quelques talents, toi aussi ! répondis-je, encore un peu surprise.

Mais j'oubliai bien vite ma stupéfaction et j'entraînai le jeune homme à ma suite. Après une courte marche à travers les couloirs, nous arrivâmes devant la porte de ma chambre, que j'ouvris de ma main libre.
Le lieu était d'une grande beauté, richement décoré et digne d'une reine... Au fond, le mur s'ouvrait sur un balcon surmontant quelques marches et donnant vue sur toute la ville. L'entrée de ce balcon, large de plusieurs mètres, était encadrée de rideaux de soie blanche retenus aux murs par des bandelettes dorées. Mon lit, qui se trouvait contre le mur adjacent à celui s'ouvrant sur le balcon, comptait deux place mais était assez large pour accueillir quatre personnes, de somptueux baldaquins ouvragés l'ornaient et les mêmes rideaux blancs étaient retenus à ces colones qui surplombaient des draps de la même couleur. Une bibliothèque contenant aussi bien des rouleaux de papyrus que des tablettes de cire ou de pierre venues d'Olympie et de Jupitérie ornait le mur d'en face et allait de pair avec le grand canapé couvert de coussins et de draps en tissus pourpres, noirs et dorés dans lequel on pouvait s'allonger pour lire. Au centre de la pièce, un grand tapis carré orné de couleurs chaudes et de motifs orientaux avait été posé et, sur ce tapis, des coussins provenant du fauteuil avaient été disposés. Au centre se trouvait un plateau d'or décoré sur lequel trônait mon narguilé, rouge et or, disposant de deux tuyaux. Une petite sculpture dorée à côté servait à suspendre le bol dans lequel avaient été versés de petits charbons noirs.

- Bienvenue dans ce lieu où seuls les mâles de mon harem ont, en temps normal, le droit d'entrer, dis-je en désignant l'intérieur de ma chambre d'un geste du bras.

Je fis alors un pas à l'intérieur, laissant l'humain entrer. J'allai ensuite m'asseoir à côté du narguilé, invitant Aster à me rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aster




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeSam 19 Fév 2011 - 23:33

Aster suivit Hénoutsen jusqu'à la chambre de la reine. Mais ce qu'il vit ne l'impressionna pas, cela lui rappela plutôt les mauvais souvenir de la tour Elohim. Mais ce n'était pas le moment de penser à ces choses. La demi-déesse se dirigea vers l'objet que ses esclaves avaient apporté dans sa chambre. En le voyant Aster eut un réflexe de scientifique, il identifia l'objet et se rappela ses cours d'histoire. Il se demanda si Hénoutsen ne cherchait pas à le droguer, d'autant plus que seul les mâles de son harem pouvaient pénétrer ici, avait-elle l'intention de l'ajouter à sa collection? Il n'en savait rien, et quel homme serait assez fou pour oser refuser de combler une déesse? Et bien Aster en serait capable, car déesse ou non, il était maître de son destin.
Il avança donc vers le petit plateau qui contenait l'objet qui leur permettrait de commencer le « rituel ». Aster savait que les populations antiques utilisaient des drogues pour leur rituels. Et cela ne le rassurait aucunement. D'ailleurs il était même certain que c'était de la drogue qu'il allait consommé. Mais après tout qu'avait-il à perdre? Il alla donc vers la déesse.

-Ce n'est pas pour vous vexé, mais... Est-ce de la drogue que contient ce narguilé? Ce n'est pas contre vous, mais ces produits sont très toxique pour le cerveau. Les « pouvoirs » que vous m'avez vue utiliser ne sont pas de la magie, ni de la sorcellerie ou quelconque autre chose miraculeuse. C'est de la science, pour l'utiliser j'ai besoin de toutes mes facultés et d'un esprit claire.

Voyant que ce qu'il disait risquait de faire fâcher la demi-déesse, il préféra s'imposer le silence.

-Quand vous dites que seul les mâles de votre Harem sont entré ici. Vous voulez dire que vous souhaitez que j'en fasse partie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hénoutsen




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeJeu 24 Fév 2011 - 19:41

L'humain ne semblait guère fort à l'aise lorsqu'il vint me rejoindre... Il s'installa en face de moi, de l'autre côté du narguilé et je pris dans ma main trois petits charbons. Aster prit alors la parole, son regard allant de moi à la chicha.

- Ce n'est pas pour vous vexer mais... Est-ce de la drogue que contient ce narguilé ? Ce n'est pas contre vous, mais ces produits sont très toxiques pour le cerveau. Les « pouvoirs » que vous m'avez vu utiliser ne sont pas de la magie, ni de la sorcellerie ou quelconque autre chose miraculeuse. C'est de la science, pour l'utiliser j'ai besoin de toutes mes facultés et d'un esprit clair, fit-il timidement.

Il marqua une courte pause et, paraissant réaliser qu'il risquait de me vexer, il reprit bien vite la parole, d'une voix plus inquiète et moins assurée encore : « Quand vous dites que seul les mâles de votre Harem sont entrés ici... Vous voulez dire que vous souhaitez que j'en fasse partie ?

- Attention, répondis-je, j'ai dit que seuls les mâles de mon harem ont en temps normal le droit d'entrer ici. Ce rituel est une circonstance assez exceptionnelle et, même s'il est vrai que tu es un beau garçon, je ne sais pas encore suffisamment de choses à ton sujet pour envisager de faire de toi l'un de mes amants. Et pour ce qui est de la toxicité des drogues...

Je m'interrompis et je refermai ma main sur ces petits bouts de charbon posés sur ma paume. Je serrai alors le poing, mes yeux s'illuminèrent légèrement et de petits crépitements se firent entendre tandis que de la fumée s'échappait d'entre mes doigts.

- ...Je m'en fiche, car je suis immortelle ! poursuivis-je avant de rouvrir la main.

Les charbons étaient maintenant devenus incandescents et de petites flammes les entouraient, sans pour autant parvenir ne serait-ce qu'à roussir mon pelage. Je déposai alors ces fragments brûlants à l'endroit du narguilé prévu à cet effet et je pris dans ma main "froide" le bec du tuyau qi m'était destiné, invitant d'un mouvement de la tête Aster à m'imiter.

- De toute façon, si cela peut te rassurer, nous ne fumerons aucune drogue... Du moins, pas une que les hommes de ton monde connaissent. Tu risques de te sentir un peu nauséeux au début, peut-être même que tu auras aussi envie de vomir mais ça devrait vite passer. N'y pense pas, parle avec moi et ne t'occupe pas des effets négatifs que tu pourrais ressentir durant les premières minutes, dis-je à l'humain en portant à mes lèvres l'embout de métal.

J'aspirai alors la première bouffée, que j'expirai en un nuage de fumée verdâtre... L'odeur était particulière, mais pas désagréable. Seulement, pour une personne qui fume ces herbes pour la première fois, elle pouvait facilement donner mal au crâne pendant une ou deux minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aster




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeSam 26 Fév 2011 - 13:29

Aster écouta la demi-déesse. Puis face à sa réaction, il serra les dents, il détestait ce genre d'attitude, ne pas se soucier des autres car l'on est soit-même intouchable, attitude exécrable qui faisait remonter nombre de souvenirs funestes à la surface. Puis les premières bouffés d'Hénoutsen commencèrent à lui donner des mots de tête, mais Aster s'y habitua bien vite. Et désireux de ne pas une fois de plus contrarier la demi-déesse, même si il se sentait capable de lui tenir tête, il fit ce qu'elle demandait et aspira la fumé, ce n'était pas plus compliqué que d'inspirer du liquide-respirable lorsque l'on entrait dans une cellule de stase. Aster continua donc de consommer la fumé en attendant que la reine veille bien passer à autre chose.

-Vous savez. Lorsque vous aviez dit « Je m'en fiche, car je suis immortelle », cela ma fait pensé à mon monde, et le moment où je me suis retrouvé à affronter un grand nombre des miens. Un peu comme si un seul dieu se retrouvait à affronter tous les autres. J'ai perdu et ils ont tué tout le monde devant moi avant de me bannir, j'ai vue des hommes, des femmes et des enfants mourir sans rien pouvoir faire.

Il prit une nouvelle bouffée de fumer, comme pour noyer cette tristesse mélanger à une rage dévorante.

-Je n'ai été capable de sauver personne. Je peux réparer un trône, déplacer des pierres volonté, créer de l'eau, faire un soleil, soigner des blessures. Mais je suis incapable de sauver la vie d'une personne.

Il ne savait pas si c'était la fumé et le fait d'être coincé dans un autre monde, mais il ne pouvait plus garder ces souvenirs si dur. Il s'en fichait de paraitre ridicule ou faire pitié à qui que se soit. Puis un rire nerveux l'ébranla.

- « Dieu de ma miséricorde », tu parle d'un dieu. Incapable de sauver la moindre vie, c'est minable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hénoutsen




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeSam 26 Fév 2011 - 20:19

Heureusement, l'humain ne parut pas éprouver de malaise excessif lorsqu'il se mit à fumer. Il prit plusieurs bouffées mais son visage affichait un air... Vexé. Non, pire, coléreux. Quelque chose le travaillait et, après quelques bouffées supplémentaires, il se décida à m'en parler.

- Vous savez... Lorsque vous avez dit « Je m'en fiche, car je suis immortelle », cela m'a fait penser à mon monde, et le moment où je me suis retrouvé à affronter un grand nombre des miens. Un peu comme si un seul dieu se retrouvait à affronter tous les autres. J'ai perdu et ils ont tué tout le monde devant moi, avant de me bannir. J'ai vue des hommes, des femmes et des enfants mourir sans rien pouvoir faire...

Il se tut et aspira une nouvelle bouffée, qu'il exhala comme pour se débarrasser de ce poids qui paraissait le ronger. Des vapeurs verdâtres flottaient au-dessus de nous, envahissant peu à peu le plafond. L'humain reprit la parole.

- Je n'ai été capable de sauver personne. Je peux réparer un trône, déplacer des pierres à volonté, créer de l'eau, faire un soleil, soigner des blessures... Mais je suis incapable de sauver la vie d'une personne.

Je dressai l'oreille en l'entendant dire qu'il était capable de créer un soleil... Je ne ratai en rien ses autres paroles mais cela m'interpella grandement et j'aurais bien voulu qu'il m'en dise plus à ce sujet mais il fut alors secoué par un rire nerveux, avant de reprendre la parole, plus triste que jamais.

- « Dieu de ma miséricorde », tu parle d'un dieu. Incapable de sauver la moindre vie, c'est minable..., dit-il en aspirant une autre bouffée.
- Je comprends ton mal-être, Mortel... Mais tu n'as pas à te sentir responsable de la mort de ces gens. Seul contre tous, que pouvais-tu faire ? De même, qu'est-ce qu'un dieu seul pourrait faire s'il devait lutter contre tous les autres à la fois ? Tu es rongé par des remords qui n'ont pas lieu d'être. Si ces personnes sont mortes, c'est à cause de ceux qui les ont tuées, pas à cause de toi. Te lamenter ainsi ne t'apportera rien de bon, tu as fait tout ce qui était en ton pouvoir et tu as échoué... Mais au moins, tu as essayé. Si tu avais eu une chance de les sauver et que tu l'avais laissée filer sans rien faire alors là, oui, ces remords seraient légitimes et mérités. Mais dans le cas présent, ils ne le sont pas !

J'aspirai encore une bouffée de fumée, que je recrachai et je me levai. Je vins ensuite m'asseoir à côté de l'humain et je lui posai un bras autour des épaules.

- Ta vie recommence ici, en ce lieu, à compter de ce jour. Laisse donc derrière toi tes échecs passés et ouvre-toi à l'avenir. Lorsque l'on échoue, ce n'est pas en broyant du noir sur cet échec qu'on le surpasse... On le surpasse en devenant fort, on le surpasse en apprenant de ses torts passés et en tirant des leçons de ses échecs. Ce n'est pas en jetant du sel sur tes plaies qu'elles se refermeront, Aster !

J'avais prononcé ces mots d'une voix douce, en espérant qu'ils pourraient au moins alléger cet humain de ses remords... Je l'attirai légèrement contre moi, afin qu'il ait une épaule sur laquelle s'appuyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aster




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeSam 26 Fév 2011 - 21:51

Aster sentit qu'il était un peu plus soulagée d'avoir enfin parler et libérer toute cette angoisse. Cela lui faisait le plus grand bien.

-Je comprends ton mal-être, Mortel... Mais tu n'as pas à te sentir responsable de la mort de ces gens. Seul contre tous, que pouvais-tu faire ? De même, qu'est-ce qu'un dieu seul pourrait faire s'il devait lutter contre tous les autres à la fois ? Tu es rongé par des remords qui n'ont pas lieu d'être. Si ces personnes sont mortes, c'est à cause de ceux qui les ont tuées, pas à cause de toi. Te lamenter ainsi ne t'apportera rien de bon, tu as fait tout ce qui était en ton pouvoir et tu as échoué... Mais au moins, tu as essayé. Si tu avais eu une chance de les sauver et que tu l'avais laissée filer sans rien faire alors là, oui, ces remords seraient légitimes et mérités. Mais dans le cas présent, ils ne le sont pas !

Elle inspira une autre bouffée de cette étrange fumée verdâtre et s'approcha d'Aster. Au début, il ne comprit pas, puis elle plaça un bras autour de ses épaules et l'attira vers elle.

-Ta vie recommence ici, en ce lieu, à compter de ce jour. Laisse donc derrière toi tes échecs passés et ouvre-toi à l'avenir. Lorsque l'on échoue, ce n'est pas en broyant du noir sur cet échec qu'on le surpasse... On le surpasse en devenant fort, on le surpasse en apprenant de ses torts passés et en tirant des leçons de ses échecs. Ce n'est pas en jetant du sel sur tes plaies qu'elles se refermeront, Aster !

La demi-déesse le réconforta, au point qu'il pause sa tête sur son épaule. C'était si bien, il se sentait libéré. Il regarda la reine qui pourrait être un nombre incalculable de fois sa mère, mais elle était si belle, ces yeux si beau. En y repensant, il n'avait pas une seul fois regarder sa poitrine, ni même en dessous. Ce qui attirait Aster chez la reine était ses yeux, sa chevelure, sa silhouette de femme-chacal, avec cette beauté farouche.

-Merci. Je pense que me confié à quelqu'un m'a fait du bien. Désolé d'avoir gâché ce rituel. Puis-ce que vous êtes la fille du dieu soleil, j'ai un cadeau pour vous. J'espère que je n'insulterai pas les pouvoirs de votre père en vous offrant ce cadeau. Dit-il en fermant les yeux et en s'éloignant de ce qui était inflammable. Hélium vingt-autre point huit pour cent, Hydrogène soixante-treize point quarante-six pour cent, oxygène zéro soixante-dix-sept pour cent.

Il continua d'énumérer les composants chimique du soleil, puis d'un seul coup, alors qu'entre ses mains se formait un point lumineux, la « fusion nucléaire » comme le dit le scientifique, se transforma en un tout petit soleil de couleur sable qu'Aster était capable de contenir à travers sa maîtrise de la matière.

-Qu'en pensez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hénoutsen




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeMar 1 Mar 2011 - 20:33

L'humain poussa un soupir de réconfort en posant sa tête sur mon épaule... Se confier à moi semblait l'avoir soulagé d'un sacré poids. Il resta ainsi un moment et je tirai une dernière bouffée sur mon bec de narguilé... La fumée était fade et tiède, il n'y avait plus rien à en tirer. Les charbons, eux, avaient fini de se consumer.

- Merci. Je pense que me confier à quelqu'un m'a fait du bien. Désolé d'avoir gâché ce rituel. Puisque vous êtes la fille du dieu Soleil, j'ai un cadeau pour vous. J'espère que je n'insulterai pas les pouvoirs de votre père en vous offrant ce cadeau, dit finalement l'humain en se relevant.

Il s'éloigna alors de moi et ferma les yeux... Je l'entendis marmonner des choses que je ne compris pas tout en rapprochant ses mains et, subitement, une douce lumière couleur sable naquit entre ses paumes. Je clignai des yeux, incrédule, et me rapprochai pour constater ce second miracle que venait d'accomplir cet homme, décidément plein de surprises. Le résultat, à peine plus gros qu'un œuf de poule, n'était autre qu'un minuscule soleil !

- Qu'en pensez vous ? demanda Aster en évitant de regarder fixement sa création.

Moi, je ne me privai pas d'admirer cela... Mes yeux étaient insensibles aux brûlures solaires et je pourrais regarder l'astre de mon père pendant toute une journée sans même être éblouie.

- Tu n'insultes pas mon père, tu lui fais même honneur en créant cette petite merveille ! dis-je en prenant le petit soleil au creux de ma main.

Mes yeux s'illuminèrent alors de leur éclat blanc tandis que j'ouvrai l'autre main... La paume à plat, tournée vers le ciel, je décidai de tenter une expérience : je générai une lumière douce, sorte de colonne lumineuse d'une cinquantaine de centimètres de haut à l'intérieur de laquelle je fis briller de plus petits éclats, le tout de la couleur du petit soleil que l'humain avait créé.

- Ça marche ! m'exclamai-je, je peux tirer de l'énergie directement d'un soleil auxiliaire pour générer des rayons lumineux !

Je tournai alors la main vers une poterie posée sur ma bibliothèque et je changeai mon rayon doux en un tir d'énergie qui pulvérisa l'amphore, avant que je ne revienne brutalement à mon état normal : dans mon autre main, le petit soleil d'Aster s'était changé en un petit tas de poussière... J'avais utilisé toute son énergie.

- Aster, c'est fantastique ! Tu me seras sûrement d'une grande aide grâce à ce pouvoir ! J'ignore comment tu fais ça mais je suis ravie que tu saches le faire ! dis-je, presque euphorique, en donnant une tape sur l'épaule de l'humain.

Je me calmai ensuite et je déposai les cendres du petit soleil dans un pot sur ma table de nuit.

- Je les ferai mettre dans un sablier, en souvenir... Et concernant ce que tu as dit un peu plus tôt, Aster, ne t'inquiète pas... Tu n'as pas ruiné notre rituel, bien au contraire. Car moi aussi, je t'ai fait un cadeau, même si tu ne t'en es pas rendu compte.

Je revins alors vers l'humain et je le pris par les épaules en lui montrant le narguilé éteint.

- As tu remarqué avec quelle facilité tu avais parlé pendant que nous fumions ? Tu ne donnais pas l'impression de parler une langue étrangère, et pour cause... Nous n'avons pas discuté en égyptien, mais en Evialan ! Ces herbes que nous avons consommées sont à la base du rituel auquel se soumettent les Surfaciens qui arrivent à Eviala. Ils apprennent ainsi inconsciemment et en l'espace de quelques minutes la quasi-totalité de la langue officielle de ce monde. Désormais, tu pourras parler l'Evialan avec la même facilité que ta langue maternelle et cela te permettra véritablement de te rendre partout, car ce langage est parlé aux quatres coins de cette île. Que ce soit par la famille royale d'Olympie ou par un mendiant vivant au fin fond d'une ruelle de Lupa, jamais plus la langue ne sera pour toi une barrière.

Et je disais vrai... Ce rituel existait depuis des siècles au sein d'Eviala. Il suffisait qu'un être ne parlant pas notre langue consomme de ces herbes (elles pouvaient être fumées, mais on pouvait aussi les manger ou en faire infuser une poignée dans de l'eau chaude) tout en écoutant quelqu'un lui parer en Evialan et, automatiquement, lorsque le cerveau aura assimilé quelques mots de vocabulaires, la magie fera le reste et l'étranger répondra en Evialan sans même s'en apercevoir de prime abord. Je guettais déjà la réaction d'Aster lorsqu'il le réaliserait pleinement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aster




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeSam 5 Mar 2011 - 20:50

Aster avait peur que la demi-déesse ne se sente offensée, mais ce fut tout le contraire. Cette si devint absolument émerveiller. Aster en était contente, puis la suite vint s'enchainer à une vitesse ahurissante, elle prit le soleil et en tira de l'énergie pour alimenter ses pouvoirs, elle complimenta Aster sur ce pouvoir, disant que c'était fabuleux. Aster avait soudain impression de se retrouver devant une enfant qui était follement heureuse de recevoir le jouet à la mode. Aster avait du mal à tout enregistrer, il se contenta donc d'attendre que la reine retrouve son calme.

-Je les ferai mettre dans un sablier, en souvenir... Et concernant ce que tu as dit un peu plus tôt, Aster, ne t'inquiète pas... Tu n'as pas ruiné notre rituel, bien au contraire. Car moi aussi, je t'ai fait un cadeau, même si tu ne t'en es pas rendu compte.

Puis elle s'approcha d'Aster et le prit par les épaules en lui montrant le narguilé.

-As tu remarqué avec quelle facilité tu avais parlé pendant que nous fumions ? Tu ne donnais pas l'impression de parler une langue étrangère, et pour cause... Nous n'avons pas discuté en égyptien, mais en Evialan ! Ces herbes que nous avons consommées sont à la base du rituel auquel se soumettent les Surfaciens qui arrivent à Eviala. Ils apprennent ainsi inconsciemment et en l'espace de quelques minutes la quasi-totalité de la langue officielle de ce monde. Désormais, tu pourras parler l'Evialan avec la même facilité que ta langue maternelle et cela te permettra véritablement de te rendre partout, car ce langage est parlé aux quatres coins de cette île. Que ce soit par la famille royale d'Olympie ou par un mendiant vivant au fin fond d'une ruelle de Lupa, jamais plus la langue ne sera pour toi une barrière.

Aster regarda le narguilé, comme tout ce qu'il ne comprenait pas, il se mit à l'étudier du regard, faisant abstraction de tout le reste, sauf peut-être d'Hénoutsen dont la présence ne cessait de lui donner un bienêtre inimaginable.

-Je comprends, cela introduit des connaissances dans le cerveau des gens, d'où le mal de tête. C'est pour cela que je ne ressentais qu'une légère migraine. Là d'où je viens, nous apprenons exactement de la même manière, sauf qu'on nous met une puce électronique sur chaque tempe, puis celle-ci envoie les informations dans le cerveau. La magie est vraiment impressionnante, tout aussi impressionnante que la science. Pourtant dans mon monde et dans le votre l'une rejette l'autre, alors que si nous les faisions travailler ensemble, elles serait bien plus puissante et pourrait faire de grande choses. La preuve en est que vous pouvez vous servir de mes soleils pour alimenter votre magie.

Puis il afficha un sourire amuser.

-Je peux même manger les couleurs. Comme ça lors de vos présentations public vous pourrez offrir un beau spectacle aux gens. Et même plus de nuit.
Que Puis-je fais pour vous ma reine? Maintenant que le rituel est fini?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hénoutsen




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeDim 6 Mar 2011 - 14:35

L'humain resta hébété l'espace de quelques instants, l'air d'avoir du mal à comprendre ce qui se passait... Puis, finalement, il prit la parole.

- Je comprends, cela introduit des connaissances dans le cerveau des gens, d'où le mal de tête. C'est pour cela que je ne ressentais qu'une légère migraine. Là d'où je viens, nous apprenons exactement de la même manière, sauf qu'on nous met une puce électronique sur chaque tempe, puis celle-ci envoie les informations dans le cerveau. La magie est vraiment impressionnante, tout aussi impressionnante que la science. Pourtant, dans mon monde et dans le vôtre, l'une rejette l'autre alors que si nous les faisions travailler ensemble, elles seraient bien plus puissantes et pourraient faire de grande choses. La preuve en est que vous pouvez vous servir de mes soleils pour alimenter votre magie.

Je méditai les paroles de l'humain... Il avait raison ! En deux mille ans passés sur Eviala, jamais je n'avais vu un magicien créer de soleil miniature, peut-être par incapacité, tout simplement, mais peut-être aussi que ce Surfacien était le premier à oser briser un tabou qui le faisait ainsi arriver à la cheville d'un dieu. Aster se mit à sourire et il me regarda d'un air amusé.

- Je peux même changer les couleurs ! Comme ça, lors de vos présentations publiques, vous pourrez offrir un beau spectacle aux gens !... Et même plus de nuit ! Que Puis-je fais pour vous, ma reine ? Maintenant que le rituel est fini ? poursuivit-il, manifestement heureux que je le juge utile à mes côtés.
- Que d'intéressantes perspectives ! En général, après avoir achevé le rituel, je confie l'humain à un de mes subordonnés, avec pour tâche de lui trouver une habitation décente en ville. Mais compte tenu de tes pouvoirs, je préfère que l'on te fasse loger ici, au palais. Je vais charger un domestique de te préparer une chambre convenable et ensuite..., commençai-je, avant d'être interrompue par des coups secs frappés à ma porte.
- Ma reine ? fit une voix à l'extérieur.
- Oui, entrez ? répondis-je.

L'huis coulissa sur ses gonds, révélant un garde grand et musclé dont le visage dur était scindé en deux par une cicatrice naissant au-dessus de son sourcil gauche et lui parcourait la face en diagonale jusqu'à la joue droite. Il jeta un bref regard sur Aster et reporta ensuite son attention sur moi, baissant respectueusement ses yeux marrons tout en courbant l'échine.

- Ma reine, je venais vous faire savoir que le repas allait bientôt être servi. Nous n'attendons plus que vous pour apporter les plats dans la salle à manger royale.
- Ah... Bien, merci Caleb. Mais puis-je te demander une petite faveur ?
- Tout ce que vous voudrez, ô ma reine.
- Va voir le cuisinier et dis-lui de préparer un couvert supplémentaire.

Caleb, intrigué, releva les yeux et me regarda, d'abord interloqué puis comme s'il avait peur de comprendre...

- Un.. couvert supplémentaire, ma reine ? Mais dans quel but ?
- Eh bien, parce que le jeune homme ici présent a sans doute faim, lui aussi !

Là, le garde écarquilla les yeux, comme si ses craintes venaient d'être confirmées. Indigné, il se redressa d'un bond.

- Quoi ?! Ce vulgaire pécore, cet étranger à peine débarqué du monde des Fous ? Vous voudriez le faire dîner en compagnie de votre auguste présence, ainsi que de celle de votre garde du corps personnel, des plus grands soldats du palais et de vos conseillers les plus loyaux ? Auriez-vous perdu l'esprit, votre Altesse !?
- Contesterais-tu mes ordres, Caleb ? répondis-je sur un ton plus sévère.
- Je n'oserais pas, ma reine ! Mais... Mais enfin, pourquoi ? Le repas des ouvriers et des domestiques n'est pas assez bon pour lui ? Vous voudriez le laisser s'asseoir à la même table que vos sujets les plus prestigieux ?
- Allons, je n'ai jamais dit ça... Il ne prendra pas place à la table royale, voyons !
- Mais pourtant, vous avez dit...
- J'ai juste dit qu'il allait manger la même chose que nous. Alors va trouver le cuisinier et dis-lui de prévoir de la nourriture pour une personne supplémentaire. Puis, ordonne au premier esclave que tu verras de faire monter mon assiette et celle de mon invité dans ma chambre. Je mangerai ici, avec lui.

Caleb changea de couleur... Sa main s'agita nerveusement près du pommeau de son glaive tandis que ses yeux sombres, dans lesquels se lisaient la colère contenue et l'indignation profonde, passaient de moi à mon jeune invité. Puis, il parut se calmer d'un coup et soupira.

- Cet honneur que vous lui faites me dégoûte, Majesté... Mais je suppose que vous avez vos raisons et de plus, je n'oserais pas m'opposer à l'un de vos ordres. Il sera fait selon votre bon désir.
- Je te remercie, Caleb. Tu peux disposer.

Le garde tourna les talons et s'en retourna dans le couloir. Mon ouïe fine me permit de déceler le "C'est pas vrai !" qu'il laissa échapper à mi-voix en s'éloignant et je me tournai de nouveau vers Aster.

- Pardonne Caleb pour sa grossièreté... Il ignore encore tout de toi et, même s'il a un sale caractère, c'est l'un de mes gardes les plus fidèles et les plus doués, dis-je à l'humain. « Il a également un faible pour moi et je sais qu'il rêve d'intégrer mon harem, aussi n'aime-t-il pas vraiment voir d'autres hommes me tourner autour, en particulier si ces hommes sont de vulgaires étrangers, poursuivis-je après une brève hésitation.

Je me gardai cependant d'avouer à Aster que Caleb nourrissait cette ambition depuis la nuit où je m'étais offerte à lui, pour le remercier de m'avoir sauvée des griffes d'un groupe de bandits désireux de m'enfermer dans une grotte sombre afin de me priver de mes pouvoirs et de faire de moi leur esclave sexuel. J'évitai également de lui dire que c'était cette nuit-là que Caleb avait gagné sa cicatrice et que le plaisir qu'il avait ressenti avec moi fut si fort qu'il lui avait instantanément fait oublier la douleur de sa plaie. J'avais en effet comme l'intuition qu'Aster ne m'était pas insensible et je ne voulais surtout pas qu'il voie un rival en la personne de ce garde, que je tenais en très haute estime depuis cette nuit il y a cinq ans. Pour m'avoir sauvée d'une odieuse servitude, certes... Mais aussi parce qu'il m'avait faite jouir plusieurs fois d'affilée et avec une intensité incroyable malgré ses blessures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aster




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeLun 7 Mar 2011 - 21:47

- Que d'intéressantes perspectives ! En général, après avoir achevé le rituel, je confie l'humain à un de mes subordonnés, avec pour tâche de lui trouver une habitation décente en ville. Mais compte tenu de tes pouvoirs, je préfère que l'on te fasse loger ici, au palais. Je vais charger un domestique de te préparer une chambre convenable et ensuite..., commença-t-elle, avant d'être interrompue par des coups à la porte de la chambre.

- Ma reine ? fit une voix à l'extérieur.

- Oui, entrez ? répondit Hénoutsen d'une voix calme

Un garde, grand et musclé dont le visage dur était scindé en deux par une cicatrice, arriva. Il jeta un regard sur Aster, puis baissa respectueusement la tête face à Hénoutsen.

-Ma reine, je venais vous faire savoir que le repas allait bientôt être servi. Nous n'attendons plus que vous pour apporter les plats dans la salle à manger royale.

- Ah... Bien, merci Caleb. Mais puis-je te demander une petite faveur ?
- Tout ce que vous voudrez, ô ma reine.
- Va voir le cuisinier et dis-lui de préparer un couvert supplémentaire.

Le soldat porta un regarde soupçonneux à Aster avant de reprendre.

- Un.. couvert supplémentaire, ma reine ? Mais dans quel but ?

- Eh bien, parce que le jeune homme ici présent a sans doute faim, lui aussi !

Le soldat semblait emplie de colère devant la révélation de la reine. Il se leva d'un bon et commença à protester.

- Quoi ?! Ce vulgaire pécore, cet étranger à peine débarqué du monde des Fous ? Vous voudriez le faire dîner en compagnie de votre auguste présence, ainsi que de celle de votre garde du corps personnel, des plus grands soldats du palais et de vos conseillers les plus loyaux ? Auriez-vous perdu l'esprit, votre Altesse !?

- Contesterais-tu mes ordres, Caleb ? répondit-elle sur un ton plus sec.

- Je n'oserais pas, ma reine ! Mais... Mais enfin, pourquoi ? Le repas des ouvriers et des domestiques n'est pas assez bon pour lui ? Vous voudriez le laisser s'asseoir à la même table que vos sujets les plus prestigieux ?

- Allons, je n'ai jamais dit ça... Il ne prendra pas place à la table royale, voyons !

- Mais pourtant, vous avez dit...

- J'ai juste dit qu'il allait manger la même chose que nous. Alors va trouver le cuisinier et dis-lui de prévoir de la nourriture pour une personne supplémentaire. Puis, ordonne au premier esclave que tu verras de faire monter mon assiette et celle de mon invité dans ma chambre. Je mangerai ici, avec lui.

Cette fois-ci l'homme commença à s'agiter, et Aster remarqua que sa main approchait un peu trop près du pommeau de son épée. Si celui-ci tentait de l'attaquer, il aurait une sacré surprise.

- Cet honneur que vous lui faites me dégoûte, Majesté... Mais je suppose que vous avez vos raisons et de plus, je n'oserais pas m'opposer à l'un de vos ordres. Il sera fait selon votre bon désir.

- Je te remercie, Caleb. Tu peux disposer.

Aster avait gardé un calme exemplaire tout le long de l'échange. Ce n'était aucunement par soumission, plus par contrôle de soit.

- Pardonne Caleb pour sa grossièreté... Il ignore encore tout de toi et, même s'il a un sale caractère, c'est l'un de mes gardes les plus fidèles et les plus doués. Dit-elle puis après une légère hésitation, elle poursuivit. Il a également un faible pour moi et je sais qu'il rêve d'intégrer mon harem, aussi n'aime-t-il pas vraiment voir d'autres hommes me tourner autour, en particulier si ces hommes sont de vulgaires étrangers.

-Je comprends tout a fait, vous êtes importante. Mais si vous voulez connaître mon avis, c'est plus personnel que professionnel. Si il veut intégrer votre harem, il est normal qu'il écarte les hommes qui le voudrait aussi. Il s'arrêta avant de poursuivre. Mais je comprends parfaitement, même si je trouve cette attitude un peu...excessive.

Après quelques minutes, la nourriture arriva enfin. L'esclave plaça la "table" correctement pour manger, puis s'éclipsa. Aster attendit que la reine se serve en première pour manger, c'était la coutume d'après ce qu'il en savait. Puis finalement il se servit aussi. La nourriture était délicieuse, mais ce qui réjouissait Aster était la proximité de la demi-déesse.

-Mais d'un coté je le comprends. J'aurais fait la même chose. Mais d'une façon différente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hénoutsen




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeDim 8 Mai 2011 - 16:13

Lorsque les esclaves arrivèrent, ils déposèrent devant nous une table basse de bois décoré garnie de mets divers, ainsi que d'un plat d'or couvert de pièces de viande crue. Je me servis la première et j'attendis que mon invité en ait fait de même avant d'entreprendre une cuisson "spéciale" à ma manière mais, à ce moment, l'humain prit la parole.

- Mais d'un coté je le comprends. J'aurais fait la même chose. Mais d'une façon différente, dit-il entre deux bouchées.
- Tout ce que je te demande, c'est d'éviter de te battre avec Caleb. Il est très fort... Et toi, tu as des pouvoirs étranges. Un tel affrontement se solderait certainement par la mort de l'un de vous deux et je n'ai pas envie de perdre un sujet de valeur d'une façon aussi stupide ! répliquai-je en piquant plusieurs morceaux de viande sur une petite broche de métal.

J'ouvris alors la main droite, paume vers le haut, et plaçai ma brochette au-dessus. Mes yeux s'illuminèrent et la chaleur que se mit à dégager ma main eut vite fait de cuire les pièces de viande. Je tendis alors la brochette chaude à Aster, avec un gentil sourire.

- Tiens, goûte donc ! Une telle cuisson, c'est pas tous les jours qu'on y a droit ! lui ds-je avec un petit clin d'oeil.

Pour ma part, je n'avais pas trop besoin de cuire ma viande... Il me suffisait de la mettre en bouche et de chauffer à blanc ma langue et mes crocs.


[HRP : Désolé pour la lenteur de ma réponse et ce message plutôt court... Tu as raison, il ne faut pas laisser tomber le forum]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aster




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeJeu 12 Mai 2011 - 10:54

Aster regardait ma reine. Avec seulement ses mains, elle était capable de produire une chaleur sans nulle commune mesure, cela lui venait du soleil. Le scientifique prit la brochette avant de commencer à manger, regardant la reine demi-déesse, il l'appréciait beaucoup et trouvait quelque chose de très plaisant qui se dégageait d'elle, comme une sensation de dualité, deux êtres se complétant sur le plan de pouvoir et de mentalité, à vrai dire, ils étaient en tout points opposé. Elle était reine, il n'était pas de ce monde, divine, il n'était aucun simple humain, magicienne, lui homme de science. Leur seul point commun était la compassion et l'intérêt de l'un à l'autre.

-Si nous devions nous affronter, j'en sortirai vainqueur. Car il n'y a pas que des soleils que je sache faire, dit-il avec un sourire taquin, mais je ne suis pas ici pour me battre contre quiconque. Il vous défend contre les autres, et cela est plus que louable. Après tout, ce je suis qu'un étranger ici.

Aster continua de manger, semblant analyser la situation.

[Oui je continue moi aussi, même si le forum paraît mort. Je continue aussi le petit livre sur Eviala ^^. Je dois aller en cours, alors je termine le rp désolé qu'il soit si court]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hénoutsen




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeVen 13 Mai 2011 - 22:56

- Hm. Caleb a aussi quelques petits talents cachés... Ce n'est pas pour rien que, de tous les gardes de mon palais, c'est lui qui m'enseigne le maniement du khépesh* depuis le décès de mon précédent instructeur, répondis-je en prenant une autre brochette crue, que je fis cuire de la même façon après l'avoir soupoudrée d'épices. « Il n'a certes pas de pouvoirs magiques, mais ses mouvements sont si rapides, si souples et si précis qu'on dirait qu'il ne fait qu'un avec son épée.

Sur ces mots, je me relevai et m'étirai... Je n'avais pas particulièrement faim, aujourd'hui. Je me penchai pour me saisir du pichet de bière posé à côté des plats (note : la bière existait déjà dans l'Egypte antique et elle était très appréciée des égyptiens) et y prendre quelques gorgées avant de le reposer, invitant Aster à en boire.

- Si tu le souhaites, tu pourras d'ailleurs le voir à l'œuvre aujourd'hui même; ma leçon d'escrime débutera d'ici une petite heure et je l'affronterai pour l'occasion. Mais je peux déjà te montrer mes mouvements personnels maintenant, si tu veux, dis-je en baissant le regard sur mon hôte, toujours attablé.
________________________
* KHÉPESH : Le khépesh (image), aussi appelé « khopesh », était une arme blanche d'origine Hyksôs qui fut plus tard adoptée par l'ensemble des peuples de l'ancienne Egypte, vraisemblablement sous le règne du pharaon Ramsès II. Long d'environ un mètre, sa lame était mal équilibrée et rendait son maniement parfois laborieux. Pour cette raison, le khépesh sera par la suite modifié pour donner naissance au cimeterre, plus maniable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aster




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeSam 14 Mai 2011 - 16:26

Aster regarda Hénoutsen, ainsi elle apprenait à manier les armes dans le but de se défendre. Mais Aster comprenait pourquoi elle agissait ainsi, si elle tirait ses pouvoirs du soleil, elle se retrouvait sans pouvoir une fois la nuit tombé, elle devenait donc une proie facile pour les prédateurs comme les marchant d'esclave ou encore les assassins. Et sa nature immortel ne la rendait que plus désirable encore. Sans que le scientifique n'ouvre de nouveau la bouche, la reine continua de parler.

-Si tu le souhaites, tu pourras d'ailleurs le voir à l'œuvre aujourd'hui même; ma leçon d'escrime débutera d'ici une petite heure et je l'affronterai pour l'occasion. Mais je peux déjà te montrer mes mouvements personnels maintenant, si tu veux.

Aster avala une gorgée de bière, puis admira de nouveau la reine.

-Je ne suis guère attiré par les armes, pour moi elles sont totalement inutile. La d'où je viens tout arme dirigée contre nous est dérisoire, il nous suffit de faire appelle à nos facultés pour désarmer l'adversaire. Et si quelqu'un venait trop proche de moi, il me suffirait de me téléporter plus loin. Je ne dis pas que mon pouvoir est absolue, mais contre un simple mortel, j'ai l'avantage. Après si ils sont nombreux, environs une quinzaine, ils auraient l'avantage sur moi.
Pour dire vrai je n'aime pas les armes, je préfère de loin utiliser mes pouvoirs, au moins je sait correctement les contrôler et je ne risque pas de tuer par accident. Mais c'est avec plaisir que j'assisterai à votre entrainement, ne serait-ce que pour voir si votre maniement des armes est aussi sublime que vos yeux d'émeraude.


Sur ces mots, il fini de boire son verre, et termina sa nourriture par respect pour son hôtesse.

-Si le cœur vous en dis, je pourrais aussi vous montrer mes talents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hénoutsen




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeDim 15 Mai 2011 - 11:49

Je soupirai, un peu déçue par la description que l'humain me fit de la façon de se battre à son époque... Je me tournai vers mon lit et m'y avançai afin de me saisir de mon propre khépesh, accroché au mur au-dessus de mes oreillers. Il était encore passé dans son fourreau de cuir ouvragé et, tout en m'en saisissant, je pris la parole.

- En deux mille ans d'existence, humain, jamais Eviala n'a connu une guerre opposant les trois nations qui la composent. nos seuls ennemis viennent soit du Tartare, soit des profondeurs criminelles de certaines villes, soit... De la Surface même, dis-je en me retournant, mon arme toujours rengainée dans mes mains. « Et chacune de ces menaces, nous la combattons par le fer ou, dans le cas de rares élus tels que moi, par certains pouvoirs également, poursuivis-je en m'avançant lentement vers Aster. Mais force est de constater que, dans ton monde... On ne sait plus faire la guerre. Pourquoi fabriquer des armes belles et des formes de combats majestueuses et efficaces lorsqu'il suffit d'une pression sur un bouton pour rayer un pays de la carte du monde ? Depuis que ces éminents chercheurs vivant à la Surface dans une puissante nation de l'Ouest ont ravagé en quelques instants, en 1945 après Jésus-Christ, deux villes d'un archipel où se lève le Soleil... Tout effort de combat fut cessé. On bombarde. On tue plus de civils que de soldats. La guerre se livre chez soi, dans un fauteuil, avec un panneau de contrôle à portée de main. Seth m'a raconté tout ça. Mais il a beau être perfide et menteur, je sais que je peux le croire en ce qui concerne ces choses-là.

Je m'arrêtai. Je n'étais plus qu'à un mètre d'Aster. « Alors admire, humain... L'héritage d'un savoir-faire que seules les grandes nations des temps anciens ont pu connaître, bien avant ton époque de boucheries à échelle mondiale et de combats de lâches. »

Lentement, je dégainai mon épée... La lame étincela lorsque je la sortis de son fourreau; elle était un chef d'œuvre de forgeage, taillée pour une reine par un artisan surdoué, montée sur un pommeau magnifique serti d'or et enveloppé de lanières de cuir provenant d'un animal sacrifié aux dieux. Mon nom, gravé en hiéroglyphes, ornait cette lame qui paraissait façonnée de la main d'un dieu. Lentement, après avoir jeté le fourreau sur mon lit, je saisis le pommeau à deux mains et j'entamai ma démonstration.

(Thème musical : Sands of Time OST : The Halls of Learning/The Library)

Ma lame décrivit un tour complet autour de moi lorsque j'effectuai mon coup en spirale, partant du bas vers le haut tel une tornade de métal et, sans m'accorder le moindre repos, j'enchaînai par une cabriole en arrière, le mouvement de ma lame décrivant un arc de cercle au-dessus de moi et je me réceptionnai enfin, un genou à terre, effectuant par la même occasion un moulinet suivi d'un coup d'estoc vif comme l'éclair. Lentement, je me relevai, ne tenant plus mon khépesh que d'une seule main, me déplaçant sur le côté avec un grâce féline, la pointe arrondie de mon arme pointée vers Aster. « Quelle gloire y a-t-il à défaire un ennemi juste en le pulvérisant, avec le reste de son pays et les civils qui l'habitent ? Votre monde est gris et désespérant ! » dis-je avant de bondir vers l'humain, effectuant un saut périlleux en tenant mon arme à l'horizontale pour que sa lame tourne en même temps que moi. Je me réceptionnai à un mètre de lui, comme je l'avais fait peu avant de lui montrer mon arme et, d'un mouvement vif comme l'éclair, je lui tranchai une mèche de cheveux avant de tournoyer sur moi-même et d'entamer un nouveau coup d'estoc fulgurant, arrêtant la pointe de mon arme à quelques centimètres seulement de l'entre-deux-yeux d'Aster.

- Il n'y a aucune beauté dans la guerre, dis-je alors avec un petit sourire. « Mais il peut y avoir une très grande beauté dans le combat. Comprends-tu la nuance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aster




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeDim 15 Mai 2011 - 12:43

Aster n'avait pas bouger d'un cil et avait regardé la reine faire sa démonstration, il n'avait même pas bouger d'un cheveux lorsque la lame se plaça entre ses yeux. Il était à même de se téléporter dans la fraction de seconde qui aurait suivit. Il n'avait pas peur de la reine, il était plus fasciné qu'effrayé, avait avait des pouvoirs tout aussi étrange que lui.

-Vous avez raison, mon monde ne connaître plus rien de la beauté des combats. Pour eux la guerre n'est qu'un moyen pour obtenir ce qu'ils souhaitent. Mon monde n'est pas gris, ni désespérant, car si c'était le cas, il pourrait s'améliorer, hors ce monde putride leur convient très bien.

Sur ces mots, il se leva, face à Hénoutsen.

-Si un jour il parviennent jusqu'à ce monde, faites fuir les innocents et détruisez les. C'est triste d'en arriver là, mais c'est la seul chose qui les arrête. Les soldats de mon monde n'ont aucun sentiment pour l'ennemie. Que se soit un homme, une femme, un enfant ou même un vieillard.

Aster semblait sur le coup être amer des avis de son peuple, il digérait mal le fait que ses protéger furent tous tués. Depuis qu'il était devenue le « dieu de la miséricorde », il avait toujours protéger les plus faibles, les impies, et maintenant les esclaves. C'était plus fort que lui, il prenait cela comme un devoir, une rédemption pour ce qu'il est, un faux dieu. Si il avait vraiment été un dieu, il aurait facilement put sauver ces pauvres gens, les sauver de la cruauté.
Reprenant ses esprits, il regarda la demi-déesse.

-Que souhaitez vous faire à présent?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hénoutsen




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeDim 15 Mai 2011 - 21:01

Manifestement, l'époque de laquelle sortait ce jeune surfacien était encore plus noire que j'avais pu le croire... Mon épée appuyée sur mon épaule et une main sur la hanche, j'écoutai sa réponse, ainsi que son souhait de voir disparaître tout individu qui voudrait s'en prendre à ce paradis perdu dont j'étais l'un des trois dirigeants après les dieux.

- Ce que nous allons faire... Je ne sais pas encore, à vrai dire, dis-je en haussant les épaules. « Mais tu n'as pas à me mettre en garde contre la dangerosité de certains surfaciens... Il faut que tu saches que de dangereux individus sont déjà arrivés ici, bien avant ta venue. Mais, alors que les conquérants des temps anciens aspiraient surtout à étendre leur territoire et à s'enrichir, ces ennemis que mon peuple, ainsi que les deux autres peuples d'Eviala ont eu à affronter, n'étaient nullement intéressés par la conquète de notre monde ou l'exploitation de ses richesses...

Je tournai les talons sans rien ajouter. Je me dirigeai à nouveau vers mon lit, sur lequel gisait le fourreau de mon khépesh. Je rengainai ce dernier et le replaçai sur le mur avant d'ouvrir ma table de nuit pour en extraire un coffret en or serti de pierres précieuses, avec lequel je revins vers Aster. Je l'ouvris, permettant ainsi au jeune homme de voir son contenu : un Ankh*, un petit silène* olympien et un couteau sacrificiel jupitérien orné d'inscriptions latines en l'honneur des dieux. « Aster... Sais-tu à quel domaine sont rattachés ces trois objets ? demandai-je alors à l'humain en le regardant dans les yeux.
________________________
* ANKH : Dans l'ancienne Egypte, l'Ankh (image) était un hiéroglyphe symbolisant la vie. Il était souvent représenté dans les peintures religieuses, le plus souvent tenu par une divinité.

* SILÈNE : Dans la mythologie grecque, Silène est un demi-dieu, précepteur de Dionysos. Il était représenté sous les traits d'un satyre jovial mais fort laid et, par la suite, son nom servit à désigner de petites sculptures renfermant des représentations en or ou en argent des dieux de l'Olympe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aster




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27

Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitimeLun 16 Mai 2011 - 18:39

-Ce que nous allons faire... Je ne sais pas encore, à vrai dire, dit-elle en haussant les épaules. Mais tu n'as pas à me mettre en garde contre la dangerosité de certains surfaciens... Il faut que tu saches que de dangereux individus sont déjà arrivés ici, bien avant ta venue. Mais, alors que les conquérants des temps anciens aspiraient surtout à étendre leur territoire et à s'enrichir, ces ennemis que mon peuple, ainsi que les deux autres peuples d'Eviala ont eu à affronter, n'étaient nullement intéressés par la conquête de notre monde ou l'exploitation de ses richesses...

Elle se dirigea vers son lit, sur lequel reposait le fourreau de son khépesh. Elle rengaina ce dernier et le replaça sur le mur avant d'ouvrir la table de nuit pour en extraire un coffret en or serti de pierres précieuses, avec lequel elle revint vers Aster, l'ouvrit, lui montrant ainsi son contenu : un Ankh, un petit silène olympien et un couteau sacrificiel jupitérien orné d'inscriptions latines en l'honneur des dieux.

-Aster... Sais-tu à quel domaine sont rattachés ces trois objets?

La scientifique semblait analyser de ses yeux les trois objet.

-L'Ankh est un symbole de vie, il est très souvent porté par les dieux égyptiens. D'après ce que je sais, il possède certains pouvoir de guérisons et de protection contre les forces maléfique. Le petit silène est à l'origine fait pour Dionysos qui est le dieu des fêtes, mais il c'est ensuite répendu aux autres divinité. Le couteau sacrificiel servait principalement pour les offrandes aux dieux, généralement un animal. Est-ce juste?

Aster continua de regarder la demi-déesse en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Empty
MessageSujet: Re: Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]   Coup de Foudre [Pv Hénoutsen] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Coup de Foudre [Pv Hénoutsen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» « J'ai mis les doigts dans la prise. J'ai eu un coup de foudre pour l'adrénaline. »
» Un coup de Foudre ?
» L'avantage du coup de foudre, c'est qu'il fait gagner du temps. [pv Kirstie Montgomery]
» Présentation de Maëva Reine (en cours)
» [Public][Vesna Jovanovic] Coup d'Foudre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eviala :: Corbeille :: A la benne ! :: Rp's-
Sauter vers: