Nous vous annonçons officiellement, la ré-ouverture d'Eviala !

N'hésitez pas à vous inscrire ou refaire une fiche de présentation.
Pleins de personnages sont disponibles et un nouveau contexte est mit en place.
N'hésitez pas à allez le lire.

Partagez | 
 

 Les prodiges de l'Artificier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 26

MessageSujet: Les prodiges de l'Artificier.   Dim 28 Jan 2018 - 2:22

C'était le matin, bien qu'il ne fasse pas encore jour. L'humain était aux cotés d'Hénoutsen comme à chaque réveil ces derniers temps. Il n'avait depuis deux semaines pas vu une seul fois son propre lit à vrai dire. Mais cette fois plutôt que de rester paresser dans le lit en attendant une seconde phase de sommeil, il s’extrayait du lit et commença à s'habiller légèrement avant de se rendre aux bains pour s'y laver, après quoi il se saisit de ses vêtements, un étrange mélange de vêtement surfacien et nounien. Après s'être ensuite saisit d'une collation du matin, il se dirigea prestement vers son laboratoire.

La pièce était immense, Hénoutsen lui avait laissé le plus de place possible pour qu'il puisse profiter de l'espace. Parchemins, et grimoires de papyrus jonchaient les étagèrent, les bibliothèques et les tables dans un ordre précis qui permettait à Aster de s'y repérer avec aisance. Alambics et télescopes s'y côtoyaient, technologies inconnus de l'antiquité mais qui n'avaient guère besoin d’électricité pour fonctionner.
De l'autre coté, d'innombrables tableaux d'ardoise noir sur lesquelles étaient inscrits formules magique, scientifique, relevé et calcules mathématique et astronomique, d'une grande précision, personne n'osait y toucher. La seul tâche dans le décore très scientifique était trois statuettes, Heka, Thot et Rê, rangés dans un coin du laboratoire.
Il se dirigea vers la partie du laboratoire destiné à la physique et observa divers cristaux, le soleil ne pointait pas encore et seul le feu éclairait la pièce, il se saisit donc d'un grimoire de magie qui se trouvait plus loin dans la partie mystique du laboratoire.

Il s'installa au centre de la pièce et ferma alors les yeux, une bonne dizaine de minute. Puis dans un soupire commença à ouvrir l'ouvrage ésotérique, commençant la lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Les prodiges de l'Artificier.   Ven 23 Fév 2018 - 22:29

Lorsque je m'éveillai finalement, je me retrouvai seule dans le grand lit que j'occupais dans mes quartiers privés. Comme à ton habitude, tu avais sans nul doute renoncé à une grasse matinée pour aller rejoindre ton laboratoire afin de t'y livrer à quelque expérience ou étude qui te fascinait tant.

M'étirant sensuellement, je bâillai longuement et tournai le regard vers la grande ouverture donnant sur le balcon de ma chambre. La brise matinale soufflait dans les rideaux de soie blanche suspendus devant l'arche, et la simple vue de l'astre solaire dans le ciel fut suffisante pour me tirer pleinement de ma torpeur; la lumière solaire me conféra l'énergie nécessaire pour m'extirper de mon lit incroyablement confortable et je me saisis d'une clochette dorée, que je fis sonner. Bien vite, mes loyales servantes firent leur entrée et m'escortèrent jusqu'aux bains du Palais Royal afin de m'assister dans ma toilette quotidienne.

Une fois lavée, je revêtis mes atours royaux et renvoyai mes servantes pour m'engager dans un couloir proche. Un jeune serviteur vint alors à ma rencontre.

- "Votre Majesté... Je voulais simplement vous rappeler que, d'ici une demi-heure, vous aurez à écouter les doléances du peuple !" déclara-t-il.
- "Merci, Ahmenothep. Je serai là", répondis-je simplement en congédiant le jeune homme.

Je me dirigeai alors vers l'espace du palais qui, il y a près d'un siècle déjà, fut aménagé pour te servir de laboratoire, bien avant que tu sois plongé à ma requête dans un profond sommeil afin de te protéger de la Colère divine envers les surfaciens d'Eviala. L'endroit avait eu besoin d'un sérieux coup de ménage suite à ton réveil, mais il était maintenant aussi impeccable qu'autrefois.

Je t'y trouvai plongé profondément dans tes études. Tu n'avais même pas remarqué mon arrivée, absorbée par ta lecture... Afin de te taquiner un peu, je pointai un doigt vers toi et t'envoyai un rayon de soleil doux dans les yeux, t'éblouissant légèrement et te faisant remarquer ma présence.

- "Bonjour, Aster !... Déjà en plein travail ?" dis-je en m'avançant vers toi pour venir m'accroupir à tes côtés avec un tendre sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Les prodiges de l'Artificier.   Ven 23 Fév 2018 - 22:50

Aster se remémora le temps où il possédait encore ses pouvoirs, ce livre fût son premier grimoire, les formules étaient simple et ils avaient trafiquer nombre de celles-ci pour créer une magie de guérison se reposant à moitié sur la science, cela permettaient de guérir les blessures plus efficacement et de permettre d'économiser ses forces magique.

Finalement il retourna à sa table d'expérimentation comme le soleil pointait, et commença à diriger un fin rayon de lumière vers un four solaire. Il voulait tester une matière alchimique permettant de restituer la lumière qu'elle accumule dans la journée, un simple effet de phosphorescence. Il espérait pouvoir ainsi donner un peu plus d'énergie à Hénoutsen durant les virés nocturnes. Il doutait que cela lui donne un avantage décisif, mais si cette énergie résiduelle permettait à son amour de continuer de se régénérer et même de nuit.

Finalement un rayon solaire lui arriva en plein dans les yeux et l'éblouie, c'était sa reine, elle venait de faire cela pour le taquiner.

-Bonjour. J'espère ne pas t'avoir réveillé en partant. Dit-il. Je voulais te montrer quelque chose.

Il prit alors une fiole et descendit les rideaux pour couvrir la lumière et le liquide se mit à briller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Les prodiges de l'Artificier.   Ven 23 Fév 2018 - 23:07

Je souris, les mains croisées sous mon opulente poitrine couverte d'une soie blanche si fine que la forme et la couleur de mes tétons noirs était visible.

- "Il me semblait bien que je t'avais senti bouger dans mon sommeil... Tu aurais au moins pu me dire bonjour avant de te sauver !" répondis-je, sans pour autant t'en tenir vraiment rigueur.

Une fois que tu eus fermé les rideaux, je constatai que la petite fiole de verre, façonnée grâce au sable entourant la ville, irradiait d'une légère lueur. Je m'approchai, posant une main sur le bureau, et baissai sur l'objet un regard intrigué.

- "De quoi s'agit-il ? Encore une de tes inventions ?" demandai-je, curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Les prodiges de l'Artificier.   Sam 24 Fév 2018 - 12:07

-Oui, il s'agit de l'une de mes inventions. Enfin elle est issu de mes connaissances. Cette matière absorbe la lumière solaire et la conserve tant qu'elle est excitée par celle-ci. Donc tant que la lumière frappe la matière elle accumule du rayonnement, de l'énergie. Puis lorsqu'elle est privée de cette énergie, elle a la possibilité de la restituer, elle se met à émettre un rayonnement lumineux qu'elle a accumulé jusque là.

Il lui montrait les dépôts de matière qui brillaient bien plus que le mélange aqueux, les fixer trop longtemps lorsqu'ils étaient d'une pureté extrême pouvait être très irritant pour les yeux. Mais cela ne devait gère déranger Hénoutsen compte tenue de son héritage et de sa capacité à pouvoir fixer le soleil sans être éblouie un seul instant.

-Je pense pouvoir faire des cristaux capable d'absorber la lumière du soleil le jour et la restituer la nuit. C'est un simple procédé Physique de cette matière. Elle emprisonne les photons pour ensuite émettre un rayonnement comparable une fois que la matière n'est plus excitée par la lumière du soleil.

Il espérait qu'elle puisse comprendre ce qu'il disait. En vérité il avait fait ça pour elle à la base, il venait de réaliser autre chose. Cette matière pouvait servir comme éclairage dans une ville, pas seulement pour les pouvoirs d'Hénoutsen. Il venait de le réaliser à l'instant. En fin de compte la perte de sa magie lui avait donner une idée d'invention qu'il n'aurait pas eut s'il la possédait toujours.

-On pourrait aussi les installer en ville, quand la nuit tombera ils pourraient éclairer les rues. Ou le palais. Il n'y aurait aucun besoin de venir les remplacer comme des torches ou des braseros. Et comme ils restituent le rayonnement solaire, ils pourraient te permettre de conserver au moins tes capacités de régénération. Ce n'est pas aussi puissant que lorsque j'avais de la magie mais...c'est toujours mieux que rien. Et même si ça n'a pas le second effet, il y a toujours au moins l'idée de l'éclairage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Les prodiges de l'Artificier.   Jeu 29 Mar 2018 - 21:49

Effectivement, je pouvais fixer l'objet sans sourciller malgré son intensité lumineuse. Mes iris dorés eux-mêmes brillaient de la même façon, ce qui fait qu'il est souvent assez difficile pour toi et les autres Mortels de me regarder dans les yeux de façon prolongée sans être littéralement ébloui par mon regard.

Tes explications avaient beau faire appel à une compréhension scientifique plutôt que magique, je n'avais aucun mal à te suivre; vu mon âge, j'avais eu largement le temps d'accumuler un savoir impressionnant, que les surfaciens venus d'une époque moderne tels que toi avaient su enrichir de concepts liés aux sciences pures. D'ailleurs, j'avais moi aussi directement envisagé d'utiliser ces cristaux pour l'éclairage nocturne de la ville dès l'instant où tu m'expliquas leur fonctionnement et avant que tu ne me suggères l'idée.

Avec un sourire affectueux, je te passai la main dans les cheveux pour les ébouriffer gentiment.

- "Ton intelligence est et restera toujours ton plus grand pouvoir, Aster ! Je suis fière de te compter parmi mes serviteurs", déclarai-je.

Evidemment, même si j'utilisais le terme de "serviteur" pour qualifier les personnes sous mes ordres, tu étais bien placé pour savoir que ça n'avait rien de péjoratif et que je vous tenais, toi ainsi que plusieurs autres, en très haute estime.

- "Tiens-moi au courant de l'avancée de tes travaux sur ces cristaux... Lorsque tu auras réussi à en fabriquer quelques-uns, j'irai parler de ta brillante idée à mon ministre de l'urbanisme afin d'envisager de mettre en place un nouveau système d'éclairage public", ajoutai-je.

L'idée de pouvoir à nouveau profiter également d'une source d'énergie pouvant entretenir mes pouvoirs la nuit était bien entendu des plus intéressants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Les prodiges de l'Artificier.   Sam 31 Mar 2018 - 19:34

Hénoutsen passa sa main dans la chevelure d'Aster, celui-ci profita du moment pour ressentir la chaleur de sa souveraine, sa fourrure était chaude sans être désagréable, telle une chaude couverture un jour d'hier.

- "Ton intelligence est et restera toujours ton plus grand pouvoir, Aster ! Je suis fière de te compter parmi mes serviteurs", déclara-t-elle.

Aster éprouvait toujours un pincement au cœur quand elle le désignait comme serviteur. Il savait qu'elle ne disait pas cela pour lui déplaire ou le blesser, mais cela lui rappelait son infériorité. Elle avait beau le flatter sur son intellect, comparé aux dieux ou aux magiciens, Aster se sentait stupide.

- "Tiens-moi au courant de l'avancée de tes travaux sur ces cristaux... Lorsque tu auras réussi à en fabriquer quelques-uns, j'irai parler de ta brillante idée à mon ministre de l'urbanisme afin d'envisager de mettre en place un nouveau système d'éclairage public".

Aster observa sa reine. Il se sentait terriblement inutile. Il avait inventé un as de dispositifs, étudier l'anatomie de toutes les créatures d'Eviala. Mais la perte de sa magie le tourmentait encore, bien qu'il essaye de ne rien faire paraître. On avait beau le surnommer "l'Artificier" en hommage à ses inventions toutes plus farfelus, il ne pouvait réellement être fière de toutes ces choses. Les dieux lui avait ôter sa magie.

-Je ferai mon possible pour propulser ton royaume au sommet. Même s'il n'y a pas de guerre entre les différents royaumes, la compétition existe. Et je veux que nous soyons les plus savant. Avoir les plus grandes bibliothèques, les plus prestigieuses universités.

Il s'approcha de nouveau de son atelier et ouvrit un iris qui laissa passer un rayon de lumière qui se répercuta dans de nombreux miroirs et cristaux. Les cristaux avaient des index de diffractions bien précises pour donner divers effets d'amplitudes dans le spectre lumineux. Il mit alors des lunettes teinté pour se protéger des rayons. Quelque chose de simple, du verre teinté en noir par une éjection de carbone. Plusieurs lentilles venaient alors concentrer le rayon en un point extrêmement concentré. A l'image des fours solaire, sauf qu'ici le tout servait à découper de la matière de manière très précise ou surcharger une manière photosensible. Il laissa donc la mixture créer ingérer l'apport lumineux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 86
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Les prodiges de l'Artificier.   Mar 3 Avr 2018 - 1:36

J'eus un léger sourire lorsque tu évoquas ton désir de faire de mon royaume le fer de lance d'Eviala en matière de prouesses scientifiques. Un sourire empli de fierté et d'amour.

- « Les Olympiens ont toujours eu une belle longueur d'avance en la matière. Mais qui sait... Grâce à tes efforts, peut-être que le Pharaonat du Noun pourra enfin les surpasser, pour la première fois depuis des temps immémoriaux ! » répondis-je en posant ma main sur ton épaule.

Cependant, même si tu faisais de ton mieux pour le cacher, je te sentais troublé... Tu n'étais plus le même depuis que tu étais sorti de ton sommeil séculaire. Tu arrivais certes à le cacher au reste de mes sujets, mais je te connaissais mieux que quiconque ici. Tu étais mon amant, mon favori, et rien ne m'echappait.

Je te laissai manipuler ton dispositif, n'ayant pour ma part pas besoin de protéger mes yeux. M'asseyant d'une fesse au bord de ta surface de travail, j'attendis le moment opportun pour reprendre la parole.

- « Aster... Tu es conscient que je sais que tu ne vas pas bien, n'est-ce pas ? » demandai-je, d'un ton plus serieux. « Tu n'as pas à essayer de me le cacher... Et tu sais que tu peux absolument tout me dire. J'ai beau être reine, lorsque je ne suis pas dans la salle du trône, je reste ta compagne avant tout ! » ajoutai-je en venant tendrement passer le dos de ma main contre ta joue, mon regard doré luisant à travers tes verres protecteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Les prodiges de l'Artificier.   Mar 3 Avr 2018 - 17:16

- « Les Olympiens ont toujours eu une belle longueur d'avance en la matière. Mais qui sait... Grâce à tes efforts, peut-être que le Pharaonat du Noun pourra enfin les surpasser, pour la première fois depuis des temps immémoriaux ! » répondis-je en posant ma main sur ton épaule.

Aster prenait cela pour un défit. Dépasser les connaissances Olympienne? Bien-sur, Noun serait le royaume de la science! Même l'esclave sera instruit, c'est d'ailleurs ce qu'avait déjà commencé à faire le surfacien à l'époque de son arrivée, mais il voulait faire plus. Les esclaves devaient avoir le niveau d'un véritable architecte.

- « Aster... Tu es conscient que je sais que tu ne vas pas bien, n'est-ce pas ? » demandai-je, d'un ton plus serieux. « Tu n'as pas à essayer de me le cacher... Et tu sais que tu peux absolument tout me dire. J'ai beau être reine, lorsque je ne suis pas dans la salle du trône, je reste ta compagne avant tout ! » ajoutai-je en venant tendrement passer le dos de ma main contre ta joue, mon regard doré luisant à travers tes verres protecteurs.

L'artificier s'arrêta un instant, observant sa reine à travers ses lunettes opaques. Elle savait très bien ce qu'il ressentait, il déposa donc ses outils et s'assied en face d'elle.

- J'ai un grave manque à cause de la magie. J'ai l'impression d'avoir régressé, puni pour une faute que je n'ai pas commise. Je comprends que les dieux ait été en colère, mais j'ai prouvé ma loyauté. Et j'ai l'impression que peu importe les efforts que je fais, ça ne leur conviendra jamais. Je suis condamné à être un surfacien.

Dans un sens il n'était qu'un immigré. Même s'il avait profité de la venue d'autres surfacien pour évoluer. Apprendre de nouvelles connaissances. Il ne pouvait pas se retirer de sa tête que les dieux ne l'aimaient pas. Voir même le détestait parce qu'il incarnait l’existence d'une bande de déchet incapable de s'adapter à un lieu. Lui aussi avait eut du mal avec l'esclavage et les inégalités sociale, d'autant qu'il ne venait pas spécialement d'une famille riche. Mais il avait fini par s'intégrer à Noun, accepter ces moeurs.

-Je fais tout ce que je peux pour être accepté. Mais j'ai un constent sentiment d'échec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Les prodiges de l'Artificier.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les prodiges de l'Artificier.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos prodiges
» Les enfants prodiges [Juliana & Hayden]
» Prodiges reconnus ou cachés
» Artificier
» Prodiges. [w/ Mikazuki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eviala :: PHARAONAT DU NOUN :: ATOUM-AKBAR, LA GLORIEUSE :: Palais royal-
Sauter vers: